biographie

Compositeur de musique, Jean-Christophe Désert obtient une Maîtrise en musicologie à l’Université Lumière Lyon 2 (1986) et reçoit la médaille d’or de composition en musique électro-acoustique (1987) au Conservatoire National de Région de Lyon. Depuis 1987, il collabore étroitement avec, entre autres, la Compagnie de danse contemporaine Hallet Eghayan pour laquelle il a signé la plupart des compositions musicales de ses ballets, notamment “Hommage à Kandinsky”  (1989), “Exorde” (1990), “Les étrangers d’hier” (1994), “Le désert des roses” (1995), “L’eau de là” (1999), “Le secret de la clef”  (2000), “Le danseur de la lune” (2003), etc. et plus récemment “Pour Giselle” (2011). Il a été également responsable de l’enseignement musical de la Classe Danse-Etudes depuis 1999.

Il a, d’autre part, développé un autre axe de composition en direction de l’image avec la création de musiques pour plusieurs courts métrages.

Il collabore actuellement avec « l’École de l’oralité » (à Saint Etienne (42)) en tant que musicien-compositeur intervenant dans les écoles pour la sensibilisation des élèves à l’environnement sonore et à la création de “Paysages sonores”, en utilisant les outils électro-acoustiques.

Il a développé et créé plusieurs installations interactives multimédia mêlant des dispositifs, la musique, la vidéo et la danse (Saint Junien (87) – 2016 ; Futurs de l’écrits Abbaye de Noirlac (18) – 2015-2017-2019).

Il est membre du Collectif EffervéSens.

Il est responsable pédagogique du nouveau studio de création sonore du CCR de Noirlac depuis l’été 2020.